Tout sur le Cheval, endroit conviviale .. pas de modération.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 cheval asphyxié par des algues vertes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
toutsie

avatar

Féminin

MessageSujet: cheval asphyxié par des algues vertes   Ven 31 Juil - 11:28

ENVIRONNEMENT - Après un chien retrouvé asphyxié il y a un an en baie de Saint-Brieuc, c’est maintenant un cheval qui a été victime des algues vertes sur les côtes bretonnes. C’est en tout cas lors d’une promenade sur la plage de Saint-Michel-en Grève, l’un des sites les plus touchés par le phénomène dans les Côtes d’Armor, qu’un cheval et son cavalier se sont enlisés dans un amas d’algues vertes qui a été fatal à l’animal.

En à peine plus d’une minute, celui-ci est mort asphyxié en s’enfonçant dans la zone mouvante, un amas d’algues en putréfaction profond de plus d’un mètre. Son cavalier, un estivant d’une trentaine d’années qui marchait à ses côtés, a quant à lui perdu connaissance en voulant lui porter secours. Il a été secouru par des témoins et conduit à l’hôpital de Lannion après avoir repris conscience. Pour le docteur Pierre Philippe qui a examiné le cavalier intoxiqué, hors de danger, l’homme et son cheval ont très certainement été intoxiqués par les émanations gazeuses des algues vertes, notamment de l’hydrogène sulfuré. Un diagnostic conforté par la rapidité avec laquelle le cheval est mort. En 1999, un ouvrier travaillant au ramasage des algues dans le même secteur avait du être hospitalisé durant cinq jours en réanimation après avoir perdu connaissance en effectuant son travail. “J’avais alors alerté la DDASS pensant qu'il y avait peut-être des mesures à prendre pour préserver la santé publique mais il ne s’est rien passé”, précise le médecin qui a demandé une autopsie du cheval auprès des services vétérinaires du département pour connaitre précisément la cause de la mort. Des associations de défense de l’environnement ont quant à elles demandé au préfet un arrêté interdisant l’accès du public aux plages où s’échouent les algues vertes, des algues dont la prolifération est due essentiellement à la pollution de l'eau par les rejets agricoles.

Pierre-Henri ALLAIN
source : http://www.liberennes.fr/


je ne savais pas que les algues vertes etaient si dangereuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: cheval asphyxié par des algues vertes   Ven 31 Juil - 12:17

Sad les pauvres... ça fait mal au coeur de lire des trucs comme ça.. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Suite...   Mar 4 Aoû - 8:23

La mort d’un cheval la semaine dernière sur une plage de Lannion (Côtes d’Armor) pourrait être due aux exhalaisons issues des algues vertes, qui colonisent les côtes. L’autopsie du cheval, qui est mort en une minute, selon son cavalier, sauvé, lui, de justesse, a révélé que l’animal est en effet décédé d’un empoisonnement et non d’un étouffement.


Mardi dernier, un jeune vétérinaire de formation de 27 ans, Vincent Petit, cavalier à ses heures perdues, décide d’aller faire une balade à cheval sur la plage de Saint-Michel-en-Grève, près de Lannion, dans les Côtes du Nord.
Au cours de sa promenade, il s’enlise dans une zone de vase mouvante à proximité de la plage. Très rapidement, le cheval meurt et le cavalier perd connaissance. Il sera sauvé de justesse par un tractopelle, chargé de ramasser les algues vertes qui viennent s’échouer par milliers de tonnes sur la côte et qui pullulent à l’endroit où le jeune homme et son cheval se sont enlisés.

Pour les gendarmes, la mort de l’animal a été provoqué par l’étouffement consécutif à l’envasement, comme dans des sables mouvants. Mais le médecin qui a examiné le cavalier après son malaise penche pour une thèse plus inquiétante. Il met en cause le dégagement d’hydrogène sulfuré que peuvent produire des accumulations d’algues vertes en décomposition.

POISON BRUTAL
Selon lui, le cheval et son cavalier ont été victimes d’un “malaise fulgurant” et le cheval est “mort en une minute” . “L’hydrogène sulfuré, un poison brutal, bien connu au niveau professionnel, est à l’origine d’accident dans des fosses à vidange ou à lisier”, explique le docteur Pierre Philippe. Mais de tels accidents se produisent généralement dans des lieux confinés, ce qui n’est pas le cas cette fois. “Ca veut dire qu’il y avait des concentrations extrêmes”, analyse le docteur Philippe.

Les premiers résultats de l’autopsie du cheval confirment qu’il n’y avait ni eau, ni vase dans ses poumons. Il est mort d’un œdème pulmonaire. Des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer les causes pour tenter de trouver ce qui a tué le cheval. Vincent Petit, le cavalier miraculé, a décidé de porter plainte.

DEJA UN MORT AU MEME ENDROIT
Depuis plusieurs années, les algues vertes, qui touchent tout particulièrement la Bretagne et la Méditerranée sont accusées d’être dangereuses pour la santé, mais aucune preuve formelle n’a été apportée. Le phénomène, qui envahit les côtes, est issu des rejets de nitrates dans l’eau par l’agriculture intensive. Pour le docteur Philippe, la nocivité des algues vertes ne fait aucun doute. D’ailleurs, rappelle-t-il, en 1989, un joggeur de 27 ans a été retrouvé mort à l’endroit exact où le cheval et son cavalier se sont enlisés mardi.


Source : France info (www.france-info.com)
Revenir en haut Aller en bas
flufnif

avatar

Féminin

MessageSujet: Re: cheval asphyxié par des algues vertes   Sam 8 Aoû - 6:56

Après la mort d'un cheval sur la plage de Saint-Michel-en- Grève
(22) il y a dix jours, l'État «fait appel à la responsabilité de
chacun» pour se prémunir contre le danger des algues vertes.













Plus
d'un an. Il aura fallu plus d'un an pour que la préfecture des
Côtes-d'Armor reconnaisse que ce sont «sans doute» des algues vertes en
putréfaction qui sont à l'origine de la mort de deux chiens, le samedi
12juillet2008, sur la plage de La Granville, à Hillion. Une conclusion
à laquelle la vétérinaire qui s'était penchée sur l'autopsie des
animaux était arrivée au bout de quelques jours. Douze mois plus tard,
les services de l'État adoptent la même prudence face à un nouvel
«événement désagréable» qui rappelle étrangement le précédent. Le
28juillet, un cheval est en effet mort d'un oedème aigu du poumon
(comme les deux chiens) sur la plage de Saint-Michel-en-Grève. C'est ce
que révèle l'autopsie de l'équidé. Seulement, les collaborateurs du
préfet n'ont pas encore pris connaissance des résultats de l'examen.
«Mais nous sommes désireux de les avoir», certifie Philippe De
Gestas-Lesperoux, le nouveau secrétaire général de la préfecture, qui
refuse donc de se prononcer sur les causes de la mort du cheval.

Ne pas s'approcher des tas en décomposition

Hier,
le haut fonctionnaire a tenu à communiquer sur le dossier des algues
vertes de manière «dépassionnée» et «avec sérénité». Aucune action
d'envergure n'a été annoncée, mais un message a été martelé: l'État
fait appel à la responsabilité de tous. «Comme pour toute activité, il
appartient à chacun de s'informer sur la sécurité et les
réglementations particulières», indique Philippe De Gestas-Lesperoux,
avant de préciser: «Les algues vertes présentes en petite quantité ne
sont pas dangereuses pour la santé». Rappelant ensuite qu'aucun décès
humain n'avait été causé par les algues, le secrétaire général de la
préfecture a cependant expliqué qu'il ne fallait pas s'approcher des
tas en putréfaction desquels émane de l'hydrogène sulfuré. Un gaz
toxique et même mortel à partir d'un certain seuil(500 parties par
million). Soucieux de présenter les efforts engagés par l'État pour
lutter contre la prolifération des algues, Philippe De Gestas-Lesperoux
a aussi admis qu'il était impossible de dire à quelle échéance les
algues disparaîtraient des plages bretonnes. «Depuis dix ans, les taux
de nitrates (indice de pollution agricole) ont baissé de 18% dans les
eaux des rivières des Côtes-d'Armor. Nous maîtrisons au mieux les flux,
la réglementation se durcit, mais il y a des stocks d'azote emmagasinés
dans les terres depuis des années et des années. C'est donc un combat
qui sera forcément long et qui doit être collectif».
Revenir en haut Aller en bas
moumouche35

avatar

Féminin

MessageSujet: 1 an après...   Mer 28 Juil - 21:52

Côtes-d'Armor

Algues vertes. Il y a un an son cheval périssait...


28 juillet 2010


Vincent Petit n'a toujours pas fait le deuil de son cheval. Il y a un an, Sir Glitter succombait d'un oedème pulmonaire, provoqué par l'inhalation d'hydrogène sulfuré, sur la plage de Saint-Michel-en-Grève.



Vincent Petit revient ponctuellement dans le Trégor, dans la maison familiale. C'est encore avec beaucoup de retenue que cet homme âgé de 29 ans, qui vit dans la région parisienne, évoque les événements du 28juillet 2009. L'été dernier, il s'est retrouvé malgré lui sous les projecteurs médiatiques. Son cheval Sir Glitter qu'il tenait par la bride, est mort en quelques dizaines de secondes dans un amas d'algues verte en décomposition sur la plage de Saint-Michel-en-Grève; lui, a été pris d'un malaise.

«J'ai tout compris a posteriori»

«Il s'agit d'un instant douloureux qui est allé crescendo, confie-t-il. Sur le moment, il n'y avait pas de danger et la réalité de l'accident m'a échappé. J'ai tout compris a posteriori». «J'ai été surpris par l'ampleur que l'affaire a prise, reconnaît-il. J'étais toujours à l'hôpital quand les premiers articles sont parus dans les journaux. Le déferlement médiatique n'était pas évident à gérer. Mais les médias ont été nécessaires pour faire avancer la prise de conscience et les actions gouvernementales.Il a fallu cet accident pour que démonstration soit faite du danger des algues vertes en putréfaction».

Un deuil encore difficile

Vincent Petit qui travaille dans un laboratoire de biologie fondamentale, avoue ne pas avoir repris l'équitation depuis l'accident.
Le deuil de son animal reste encore difficile à faire. «Je n'ai pas d'appréhension par rapport à l'équitation, précise-t-il. Je m'y remettrai un jour ou l'autre.Quand l'accident s'est produit, je marchais à côté de mon cheval, j'ai eu l'impression de ne pas maîtriser mon destin».

Deux actions en justice toujours en cours

Depuis le mois de septembre, Vincent Petit, à l'aide de ses avocats, a déposé deux plaintes pour obtenir des réparations: l'une sur le plan pénal et l'autre sur le plan administratif. Les deux procédures sont toujours en cours. «J'ai déposé plainte contre X auprès du tribunal de grande instance de Paris. Nous avons saisi le doyen des juges d'instruction en mai pour qu'un juge d'instruction soit nommé, parallèlement à l'enquête préliminaire, relate-t-il. L'autre procédure est engagée auprès du tribunal administratif de Rennes contre l'État.»


Lucile Argaud
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cheval asphyxié par des algues vertes   

Revenir en haut Aller en bas
 
cheval asphyxié par des algues vertes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Algues vertes
» probleme d'algues vertes
» algues vertes
» Algues vertes flottantes
» Algues vertes "gélatineuses"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zen Equitude :: Chevaux :: A la Une dans le monde du cheval !-
Sauter vers: