Tout sur le Cheval, endroit conviviale .. pas de modération.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que faire d'un Trait du Nord ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moumouche35

avatar

Féminin

MessageSujet: Que faire d'un Trait du Nord ?   Lun 30 Nov - 9:06

Que faire d'un Trait du Nord ?

Guy Marcoux voit souvent arriver « des farfelus » pour acheter un cheval de trait. Calme et docile - en tout cas le plus souvent -, d'une hauteur très impressionnante au garrot, l'animal séduit et attire petits et grands. Mais l'univers du cheval reste une affaire de spécialistes. Et c'est aussi le devoir des éleveurs d'en informer le grand public. La question fondamentale demeure toutefois celle-ci : à quoi sert un cheval de trait ? Tous les éleveurs locaux le répètent : « Certainement pas à gagner de l'argent ». Dès lors, on serait tenté de dire, un peu par provocation, à pas grand-chose… Trois débouchés apparaissent pourtant : la boucherie, l'attelage et la monte (ou reproduction).Même si ce n'est pas le plus avouable, la boucherie peut représenter une « porte de sortie », « mais les cours ne sont pas très élevés, 2,70 euros le kg de carcasse », affirme Guy Marcoux. L'attelage, lui, existe sous forme d'animations, mais les revenus sont très aléatoires, du moins dans des régions assez peu touristiques, comme la Picardie ou le Nord/Pas-de-Calais, les deux régions où l'on trouve le plus de Trait du Nord. Quant à la reproduction, les choses sont là encore bien compliquées, car, comme l'affirme Guy Marcoux, « il y a des femelles
Trait du Nord qui ne sont pas saillies par des chevaux de race pure ». Comme par exemple des Ardennais. Tout cela n'arrange pas les affaires d'une race Trait du Nord bien mal en point, puisque seules quelque 300 juments la représenteraient encore…



Affectueux Trait du Nord

Guy Marcoux promène ses deux grandes filles, Vedette et Reine de Saint-Eloi.
La vitrine hirsonnaise est l'occasion d'admirer les plus beaux Traits du Nord, toujours au cœur d'une passion d'éleveur.
EFFRY, ce mercredi midi, derrière le cimetière militaire, les deux pensionnaires de Guy Marcoux se laissent conduire pour être prises en photo… sous la pluie, mais avec docilité. Pluie, vent, froid, neige, le cheval de trait n'a pas peur des éléments. Pas plus que Guy Marcoux d'ailleurs… A 61 ans, l'agriculteur mène Reine (4 ans) et Vedette (22 ans) « de Saint-Eloi » comme une maman ses deux enfants à l'école.
Dans la maison de la rue André-Devin, les coupes et trophées garnissent étagères et buffets, « il y en a même dans les cartons ! ». Les Traits du Nord animent le quotidien de Guy Marcoux depuis 1977. Dans les années soixante-dix, les chevaux quittent la ferme familiale en raison de l'arrivée du tracteur. En 1976, la sécheresse s'abat sur la France et donc à Effry. Les prairies grillées, quasiment une première en Thiérache. Mesures d'urgence du gouvernement : il faut aider les agriculteurs, notamment par le biais de prêts bonifiés.
C'est grâce à l'un de ces prêts que Guy Marcoux achète sa première jument, Docile du tilleul. Depuis 1977, tous les pensionnaires de Guy Marcoux sont originaires de celle-ci. A ce jour, l'éleveur d'Effry possède 7 juments, mais dans le passé cela est monté jusqu'à 10 poulinières, « avec 9 poulains vivants ». Une performance, quand on sait que le taux de réussite de la fécondation est de l'ordre de 50 %. Cette année, elles furent quatre à être saillies, à la fois chez André Bar, à Fesmy-le-Sart, et à la station de monte des Haras nationaux, à La Capelle.
Ce samedi, lors de la Sainte-Catherine, les pensionnaires de Guy Marcoux participeront à la vitrine des chevaux de trait du Nord, sur la place de la République. On y verra notamment la jument suitée Quadrille de Saint-Eloi, avec le « fiston », Valentin, âgé de 6 mois, et sur le point d'être sevré.
« Cette vitrine de la Sainte-Catherine, le concours lors de la foire aux fromages, puis le concours organisé à la MFR de Clairfontaine, le premier week-end de juillet, ce sont mes vacances », reconnaît Guy Marcoux, qui n'a jamais quitté « sa » ferme « du bonheur », grâce aux équidés.

Un cheval au milieu des bovins


Guy Marcoux fait paître ses chevaux de trait dans plusieurs parcelles autour de la ferme. Et la plupart du temps, c'est avec des bovins.
Guy Marcoux possède ainsi des vaches allaitantes et des vaches à lait. Et il estime donc qu'un cheval ou des chevaux de trait, en pâture, sont mieux quand ils sont entourés de bovins.
« Quand vous mettez un cheval dans une pâture où il y a déjà des bovins, il se place au milieu », constate-t-il.
Une jument entourée de bovins, cela tendrait à adoucir les traditionnels rapports dominant/dominés.
Simple constat aussi de Guy Marcoux à propos de cette cohabitation : « Il faut davantage étaler le crottin dans la pâture. Cela perturbe moins le cheval et améliore la flore naturelle. »
Problèmes de pâtures ? C'est d'ailleurs souvent ce qui rebute aussi Guy Marcoux de vendre à des « farfelus » (comme il le dit plus haut), car il faut une très belle surface pour faire paître, toute l'année, un cheval de trait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Que faire d'un Trait du Nord ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Milo...Havane( Trait du Nord)x Tom des Légendes celtiques
» (27) Milord TRAIT DU NORD H 8ans - sauvé via autre forum
» Etalon Trait du Nord disponible pour des saillies!
» je transporte du foin du sud vers le nord
» fournisseur de tubes, nord essonne ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zen Equitude :: Chevaux :: A la Une dans le monde du cheval !-
Sauter vers: