Tout sur le Cheval, endroit conviviale .. pas de modération.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sophie Thalmann : « Une leçon de vie »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moumouche35

avatar

Féminin

MessageSujet: Sophie Thalmann : « Une leçon de vie »   Mer 27 Jan - 7:44

Sophie Thalmann : « Une leçon de vie »


Pour Miss France 1998, l'équitation joue un vrai rôle éducatif



Photo : © Cécile Tesseyre

27/01/2010 à 08h30 sur

Le 26/01/2010 à 22:12 par Damien Mercereau

Maman de deux enfants, Sophie Thalmann consacre une large part de son temps au domaine équestre. Épouse du jockey Christophe Soumillon, la Miss France
1998 présente une émission sur Equidia et a signé plusieurs ouvrages sur le cheval.

Entretien.

Sophie Thalmann, à quand remonte votre passion pour l'équitation ?
Depuis toute petite, mes premiers souvenirs remontent à la maternelle avec ma maîtresse qui me racontait l'histoire de Crin Blanc. Ça avait dû me marquer à cette époque parce que depuis, je suis amoureuse des chevaux. A chaque Noël et chaque anniversaire, je voulais un cheval et pratiquer l'équitation. Ça ne m'a plus quitté.

La pratique de l'équitation est-elle venue rapidement ?
Malheureusement non parce que mes parents avaient peur que je fasse de l'équitation. Personne dans la famille ne faisait du cheval et du coup, c'était un peu l'inconnu. En plus, c'était assez onéreux. Jusqu'au jour où j'ai pu faire un stage d'une semaine d'équitation à l'âge de 14 ans. C'était la révélation pour moi, j'étais sur un nuage. C'était un rêve qui se réalisait. A la suite de quoi j'ai convaincu mes parents d'arrêter la danse pour faire de l'équitation.

Est-ce que vous montez toujours à cheval ?
Le cheval fait partie de ma vie à tous les points de vue. Mais j'ai moins le temps d'en faire depuis que je suis devenue maman (d'une petite Charlie en septembre 2005 puis de Mika en novembre 2008, ndlr). Ma petite fille partage la même passion et je passe du temps avec elle. Elle monte sur son poney et je l'emmène en promenade. Mais je ne suis pas assez rassurée encore pour la laisser seule et monter à cheval en même temps. Avec mon mari (Christophe Soumillon, ndlr), on essaye de faire des balades à cheval ensemble mais ce sont des moments très rares.


Est-ce que le fait d'être maman avec une petite fille qui monte à cheval vous a incité à écrire ces livres éducatifs sur l'équitation ?

Exactement, et il y a également mon émission pour la jeunesse sur Equidia. En devenant maman, on évolue, on voit les choses différemment et faire ce livre a été un déclic. Quand j'étais petite et que je lisais des livres sur les chevaux, c'était toujours les mêmes. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire. Je me mets à la place des petites filles qui montent à cheval et qui partagent la même passion. Ma fille valide à sa manière mes écrits. Elle voulait que je lui raconte les histoires de Au galop, même si ce ne sont pas des histoires, c'est davantage encyclopédique.

Votre émission sur Equidia, Ch'val dire à Sophie, est-elle davantage accessible pour les plus jeunes ?
Oui, je tourne avec des pré-adolescents mais il y a également des thèmes abordés avec de très jeunes cavaliers. L'équitation peut se pratiquer à partir de l'âge de 4 ans avec ce que l'on appelle les bébés cavaliers. On va à leur rencontre. Quant à ma fille, elle m'accompagne sur les tournages.

Quel message faites-vous passer pour rassurer des parents qui n'oseraient pas laisser leurs enfants pratiquer l'équitation ?
Je leur fais comprendre que c'est un sport extraordinaire et sain. J'ai des souvenirs d'adolescence, un âge où peut facilement mal tourner. Quand on est passionné, on se couche tôt la veille des compétitions pour se lever tôt le matin pour aller aider à préparer les chevaux. On apprend à être responsable et c'est très formateur. C'est une vraie leçon de vie. L'équitation demande beaucoup de travail et d'attention. Et c'est une activité qui est de plus en plus à la portée de tout le monde.

« Xavier de Fontenay ? Je ne sais pas qui c'est... »

Serez-vous à Vincennes le 31 janvier pour assister au Prix d'Amérique ?
J'aurais bien aimé mais je serais certainement en déplacement à Hong-Kong pour suivre mon mari. Je serai déçue de ne pas y être. Je me souviens que, dans mon premier livre, j'avais fait un portrait de Pierre Lévêque pour connaître son histoire et son parcours. C'était son rêve de gagner le Prix d'Amérique et il a fini par y parvenir. Je n'étais pas à Vincennes pour le voir et donc, j'aurais voulu me rattraper en venant cette année. Cette course fait partie des vraies références dans le domaine de l'équitation. C'est une course qui donne la chair de poule.

Est-ce différent de vivre les courses dans un hippodrome plutôt que chez soi devant son écran de télé ?
Oui, ça n'a rien à voir du tout, il faut vraiment aller sur place pour s'en rendre compte. C'est une ambiance superbe. L'ambiance pour les courses de trot se rapproche de celle d'un stade de foot, c'est beaucoup plus soutenu et populaire que pour le galop. Du moins en France où c'est encore assez élitiste.

Est-ce qu'il vous arrive de parier aux courses ?
Non, pas naturellement. Mais si je suis avec des amis qui sont un peu joueurs, pourquoi pas. J'adhère complètement à l'univers des paris, même si je ne participe pas. Naturellement quand on voit une course, on parie dans sa tête et on a toujours son petit favori.

Quelle est votre actualité en ce début d'année 2010 ?
Je travaille sur un nouveau livre sur le galop à paraître chez Hachette en milieu d'année. Je suis aussi ambassadrice pour la marque Oral-B, pour les brosses à dent électrique. Je suis leur porte-parole et j'aurai plusieurs opérations avec la marque.

Etes-vous restée proche du milieu de la mode depuis votre année de Miss France
?
En tant que femme oui mais par rapport à mon année de Miss France, pas vraiment. Il y a 12 ans, on n'avait pas la même couverture médiatique qu'aujourd'hui. Madame de Fontenay travaillait seule dans son entreprise, il n'y avait pas Endemol derrière ni d'attachés de presse. Je n'avais pas accès à toutes ces maisons de haute couture malheureusement. Aujourd'hui, c'est agréable pour les Miss de porter des robes sublimes. Elles sont gâtées aujourd'hui. Malika Ménard porte des robes magnifiques.

Que pensez-vous de notre Miss France 2010 ?
Je trouve cette jeune fille vraiment charmante, très naturelle. J'ai apprécié tout ce que j'ai pu lire sur elle. Elle aborde son année de Miss sans prétention. Elle me rappelle un peu moi dans la mesure où c'est une copine qui l'a inscrite. C'était pareil pour moi (rires). Je lui souhaite de faire une bonne année et que ça lui serve pour le futur pour devenir journaliste.

Avez-vous lu le livre de Xavier de Fontenay ?
Je ne sais pas qui c'est...

Interview réalisée par Damien Mercereau

Ch'val dire à Sophie
Tous les mercredis et les samedis à 8h30 sur Equidia. Pour en savoir plus, cliquez ici.

A voir aussi
Le site officiel de Sophie Thalmann : www.sophie-thalmann.com
Revenir en haut Aller en bas
 
Sophie Thalmann : « Une leçon de vie »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mériel dans Sophie.club
» week end chez Sophie et Edwige
» [Chauffeuse] Marie-Sophie par Pierre Brichet
» Emission INTERIEURS du 05/02/11 (Sophie LEVITTE)
» Joyeux anniversaire Sophie 41!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zen Equitude :: Chevaux :: A la Une dans le monde du cheval !-
Sauter vers: