Tout sur le Cheval, endroit conviviale .. pas de modération.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Patrick Sacco, croisé de la cause animale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moumouche35

avatar

Féminin

MessageSujet: Patrick Sacco, croisé de la cause animale   Mer 10 Fév - 7:33

SAINT-LEGER-VAUBAN(89)

mercredi 10 février 2010 - 06:32
Patrick Sacco, croisé de la cause animale

  • protection








En Bourgogne, en France ou même en Serbie, le domaine d'action de Patrick Sacco, président de Respectons, est large. La défense des animaux se fait partout.


Thibaut Pinsard
tpinsard@lyonne-republicaine.fr

Ébène, un cheval de quatre ans, vient d'échapper à l'abattoir. Handicapé de naissance à la hanche, il a pu être racheté à ses propriétaires nivernais grâce à des dons. Ce mercredi, il est présenté à un vétérinaire à l'école de Maisons-Alfort, en attendant de trouver un nouveau foyer et d'y couler des jours paisibles. Le cheval doit son sauvetage à Respectons. L'association de protection animale, reconnue d'intérêt général, est basée à Saint-Léger Vauban. Elle a été fondée en 1997 par Patrick Sacco. Elle possède aujourd'hui 720 adhérents dans tout le pays, mais aussi en Suisse et en Belgique.

Votre association est-elle souvent associée à ce type de sauvetage d'animaux?
Nous recevons de plus en plus de signalements de mauvais traitements concernant des chevaux, mais pas seulement : bovins, ovins et caprins également. En moyenne, surtout en période hivernale, en gros de novembre à avril, nous recevons six à sept signalements par mois, dans l'Yonne et les départements limitrophes.

Comment cela se règle-t-il d'habitude?
Dans ces six ou sept cas, l'association dépose plainte deux fois, ce qui donne lieu à des procédures judiciaires. Dans les autres cas, cela se règle à l'amiable. Le problème, c'est qu'il y a souvent urgence.

Dans quelle mesure?
Quand nous arrivons à régler le problème en dialoguant avec le propriétaire, ça va. C'est ce qui s'est passé avec le cheval Ébène, qui a été racheté. Il va probablement finir ses jours dans la Manche. Le souci, en cas de dépôt de plainte, c'est la longueur de la procédure, entre l'enquête qui n'est souvent pas prioritaire pour les forces de l'ordre et le moment où ça passe au tribunal. Entre-temps, le ou les animaux sont soit morts, soit ont eu le temps de souffrir mille fois.


Comment faites-vous dans ce cas?
Il faut trouver d'autres biais, comme alerter les médias. Je me souviens du cas d'un propriétaire de 104 animaux, dans l'Aube. J'ai alerté France 3. Résultat, sur place, il y avait dix Estafettes de gendarmerie. C'est seulement quand on met la pression médiatique que les animaux sont saisis quasi immédiatement.

Cela fait très longtemps que vous vous battez pour la cause animale. Quelle est votre motivation?
Viscéralement, je ne supporte pas la souffrance de tout ce qui vit, ni l'injustice, ça me révolte. Et en disant cela, j'inclus aussi l'animal humain. D'ailleurs, dans le cas des animaux domestiques comme les chiens ou les chats, il est rare que l'animal soit le seul à souffrir quand ça arrive.


Qu'est-ce qui vous le laisse penser?
Je suis très souvent contacté par les services sociaux ou le conseil général, quand des gens sont hospitalisés, placés en hôpital psychiatrique ou encore expulsés. Là, j'ai une personne avec six chiens et chats qui doit aller en HLM, mais le bailleur social refuse qu'elle les emmène avec elle. Il n'y a pas de services compétents pour trouver une solution, donc on me contacte.


Votre action est-elle seulement bourguignonne?
Elle l'est puisque j'habite ici, mais nous agissons partout, également à Paris ou même à l'étranger, comme en Serbie. C'est là-bas l'autre grand pan de Respectons.

Dans ce pays, votre action est-elle similaire à ce que vous faites en France?
Non. Nous sommes propriétaires d'Oaza, un refuge où nous avons 400 chiens, en périphérie de Belgrade. Quand je suis arrivé la première fois là-bas, en 1998, 100.000 chiens étaient dans les rues de Belgrade. Ils étaient capturés brutalement, entassés à 20 ou 30 selon les tailles dans des cages d'1 m³, puis les survivants étaient tués avec des injections de détergent ou sous les coups de barres de fer.


Les choses ont-elles changé?
Avec le soutien de la Fondation Bardot et une campagne de presse, nous avons obtenu l'autorisation de gérer les chiens des rues, de les tatouer, de les stériliser. Ils sont identifiés. Certains sont laissés libres, d'autres sont au refuge créé en 2001. C'est un gros travail de gérer tout ça à distance et il faut un financement conséquent. Près de quatre tonnes de croquettes sont par exemple englouties chaque mois.
Revenir en haut Aller en bas
masai

avatar

Féminin

MessageSujet: Re: Patrick Sacco, croisé de la cause animale   Mer 10 Fév - 16:23

Ebene était aussi sur Actuanimaux, non?
En tout cas, bravo à cette assoc!! bounce
Revenir en haut Aller en bas
pumpkin

avatar

Féminin

MessageSujet: Re: Patrick Sacco, croisé de la cause animale   Mer 10 Fév - 18:51

Oui, je pense que c'est le même Ebene.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrick Sacco, croisé de la cause animale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Sacco, croisé de la cause animale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BA sans famille
» Covoiturage Sud Mornac/La Chaume(n°2) Chiens partis le 3 Août
» PEPITO x berger allemand 8 ans - 4 ans de box! Spa Luynes (37)
» Cruauté animale : Patrick, un chien torturé retrouvé vivant par miracle
» Junior croisé pinsch ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zen Equitude :: Chevaux :: A la Une dans le monde du cheval !-
Sauter vers: